La combinaison de la nostalgie «Holidays Are Coming» et de sa publicité «Heart-warming» «The Letter» s’est combinée pour faire de Coca-Cola l’annonceur le plus efficace en un an lorsque les marques ont trouvé un certain nombre de façons de créer un marketing efficace malgré le pandémie. En partenariat avec Affectiva, l’entreprise dédiée aux études de marketing Kantar a également utilisé le codage facial pour découvrir comment les consommateurs s’engageaient émotionnellement avec chaque annonce, déterminant le pouvoir de l’annonce pour provoquer une réaction émotionnelle et la nature de cette émotion.

 

 

Les deux publicités de Noël de Coca-Cola – «Holidays Are Coming» et «The letter» – ont été couronnées de publicité la plus efficace de cette année, une année où la nostalgie et le tiraillement du cœur ont gagné pour de nombreuses marques.

«Holidays Are Coming» de Coca-Cola a été l’annonce la plus performante dans sept des dix mesures clés, selon des données partagées exclusivement avec Marketing Week par Kantar. Il a obtenu 96 sur 100 en termes de potentiel de retour à long terme, 100 en termes de mémoire de la marque et 96 en termes de création de souvenirs de marque.

Elle a également obtenu un score de 88 pour créer de la chaleur et de l’amour pour la marque, 93 pour se sentir différent et 74 pour que les gens se sentent plus positifs à propos de Noël.

«The letter» de Coca-Cola est arrivé deuxième dans six des catégories, tandis qu’Aldi est arrivé troisième dans quatre catégories et a donné à son personnage “Kevin la carotte” une autre solide performance cette année, étant arrivé en tête de la recherche l’année dernière.

  • Rang
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Marque
  • Coca-Cola
  • Coca-Cola
  • Aldi
  • Disney+

S’adressant à Marketing Week, Lynne Deason, responsable de l’excellence créative de Kantar UK, a déclaré que la combinaison de la nostalgie provoquée par la publicité Holidays are Coming et des sentiments de chaleur et d’amour de The Letter combinés est pour stimuler le marketing de Coca-Cola ce Noël.

«D’un point de vue psychologique, nous nous appuyons naturellement sur la nostalgie en temps de crise», explique-t-elle. Lorsque vous combinez une annonce [dans Holidays Are Coming] qui déclenche déjà cette chaleur et cet amour de Noël avec un besoin encore plus grand cette année, cela renforce encore cette réponse.

Malgré les difficultés de création d’une publicité de Noël cette année, compte tenu des paramètres changeants causés par Covid, un certain nombre de stratégies ont gagné. Bien que la nostalgie et le fait de tirer sur les cordes sensibles en soient un, les publicités qui intègrent l’humour comme celle d’Aldi a également bien fonctionné.

Dans l’ensemble, la publicité d’Aldi est arrivée troisième des 20 publicités examinées par Kantar. Cependant, tout l’humour n’a pas fonctionné. «Un Noël auquel vous pouvez croire» de Lidl a été largement rejeté par les téléspectateurs, 52% pensant que c’était drôle.

Disney+ a adopté une stratégie axée sur l’évasion, avec sa publicité «Make Christmas Wonderful» pour Disney+ racontant une histoire à travers les films que les gens regardent. Les répondants pensaient qu’il était à la fois «réconfortant» et «familier» et l’ont noté très bien, se classant quatrième du classement général.

«De nombreuses approches différentes ont été efficaces et peuvent l’être. J’étais un peu inquiet après cette vague de “sadvertising” que nous avons vue plus tôt dans l’année et les consommateurs l’étaient aussi parce que nous avons constaté qu’ils n’avaient pas hâte de voir les publicités de Noël autant que les années précédentes», déclare Deason. Il ajoute : «les gens acceptent d’entendre les marques quand ils ont une voix unique et quelque chose à dire. Certaines de ces publicités ont vraiment contribué à remonter le moral et à nous sentir mieux».

Source : https://www.marketingweek.com/coca-cola-crowned-most-effective-christmas-ad-2020/

La semaine dernière, une panne massive de Google a interrompu presque tous les services de l’entreprise, Gmail, YouTube, Meet et Docs étant tous concernés. Il a même paralysé certaines fonctionnalités du système d’exploitation Android de la société, les utilisateurs mobiles étant incapables d’utiliser des applications telles que Photos et Maps.

La panne n’a duré pas plus d’une heure, mais a provoqué un grand émoi en ligne et a mis en évidence à quel point nous dépendons presque totalement des services d’une seule entreprise, tant dans la vie personnelle que professionnelle.

Cependant, les ramifications vont au-delà du simple fait de déranger les utilisateurs, dont beaucoup sont si étroitement liés à l’écosystème Google qu’ils auraient du mal à se libérer même s’ils le voulaient. Avec des services en panne, ne serait-ce qu’une heure, Google aura également perdu des millions de revenus.

Selon le rapport sur les revenus d’Alphabet pour 2019 , les publicités YouTube ont rapporté 15,15 milliards de dollars au cours de l’année. En moyenne, YouTube était donc responsable de 41,50 millions de dollars de revenus publicitaires par jour et de 1,73 million de dollars par heure (durée approximative de la panne).

Cependant, comme l’a déclaré un cabinet d’analystes de premier plan à TechRadar Pro, les revenus de YouTube devraient augmenter de 30 à 40% cette année. Sur la base des revenus publicitaires déclarés pour le troisième trimestre de cette année et sur la base de ces projections de croissance, on pourrait estimer que les pertes de Google à la suite de la panne d’électricité étaient en réalité de l’ordre de 2,3 millions de dollars.

Bien que la panne touche également de nombreux autres produits de la suite Google, les autres sont soit gratuits (par exemple, Gmail), à paiement unique (par exemple, Nest) ou par abonnement (par exemple, Google Workspace), et n’auraient donc pas subi de pertes directes pendant la brève période, ils sont tombés hors ligne.

Mais le chiffre ci-dessus ne prend pas non plus en compte les pertes intangibles que l’entreprise pourrait subir en raison de la panne d’électricité. Comprenant qu’ils dépendent entièrement d’un seul fournisseur de services, les entreprises et les consommateurs chercheront-ils à se diversifier autant que possible, voire à passer à un concurrent? Et Google pourrait-il faire l’objet de poursuites judiciaires coûteuses de la part d’entreprises qui n’ont pas été en mesure de fonctionner pendant la panne?

Bien que la perte de quelques millions de dollars ne soit qu’une goutte d’eau dans le contexte des revenus annuels de Google sur tous les flux de revenus, il est important de la replacer dans son contexte. Selon les chiffres de Statista , les entreprises de taille moyenne au Royaume-Uni (comptant entre 50 et 250 employés) ne gagnent que 294000 £ (environ 400000 $) par an, soit 46 fois moins que Google fait par heure (18,48 millions de dollars) en 2019.

Des nombres aussi grands sont parfois trop abstraits pour être pleinement compris; ils sont difficiles à utiliser et donc faciles à brosser. Mais un incident très tangible, comme le black-out de Google la semaine dernière, pourrait-il alimenter les débats autour du pragmatisme et de l’éthique du monopole et voir le vent tourner contre Big Tech?

Source : https://www.techradar.com/news/google-blackout-saw-millions-in-revenue-vanish-into-thin-air

blank

Les démocrates et les républicains ne sont pas d’accord sur grand-chose ces jours-ci, sauf sur le fait que le «Big Tech» est devenu trop grand. Le Wall Street Journal apprend maintenant que le jour du bilan du secteur pourrait arriver.

Selon le Journal, jusqu’à quatre affaires contre Facebook et Google, alléguant que leur comportement a nui aux consommateurs, pourraient être déposées dans les semaines à venir par les régulateurs fédéraux et étatiques. Le ministère américain de la Justice a poursuivi Google le mois dernier en alléguant que la société avait utilisé des pratiques anticoncurrentielles pour maintenir sa position dominante dans la recherche sur Internet et le marché publicitaire associé. Facebook fait face à des allégations similaires concernant son rôle dans les médias sociaux, selon le journal.

Étant donné que les affaires sont probablement déposées dans les derniers jours de l’administration Trump, le déroulement futur du litige dépendra du nom du président élu Joe Biden en tant que procureur général et en tant que principaux organismes de réglementation antitrust du pays. Les procureurs généraux des États peuvent décider d’unir leurs forces avec le Département de la Justice des États-Unis (DOJ) plutôt que de poursuivre leurs propres affaires si l’administration Biden partage son point de vue sur la portée des poursuites.

«Certains États pensent que la plainte fédérale antitrust contre Google n’est pas assez large», a déclaré Herbert Hovenkamp, ​​un expert antitrust et professeur à la faculté de droit de l’Université de Pennsylvanie, dans une interview. «La plainte de Facebook ira probablement après certaines acquisitions que Facebook a faites au cours des dernières années. L’un d’eux est Instagram (pour 1 milliard de dollars) et WhatsApp (pour 16 milliards de dollars). Ces acquisitions ont suscité de nombreuses inquiétudes, car on pense que ces entreprises se seraient transformées en gros concurrents pour Facebook, à l’exception du fait que Facebook les a englouties.

Selon le Journal, la Federal Trade Commission (FTC) devrait approuver dans les prochains jours une action en justice contre Facebook, alléguant que les acquisitions d’Instagram et de WhatsApp par le plus grand réseau social ont étouffé la concurrence. La FTC a des enquêtes séparées sur Apple et d’Amazon pratiques commerciales, dit le journal.

Deux groupes distincts de procureurs généraux poursuivent actuellement des poursuites contre Google et le DOJ envisage d’élargir le dossier qu’il a déposé le mois dernier contre le géant des moteurs de recherche, a indiqué le Journal .

Selon le journal, plus de 10 poursuites antitrust, dont beaucoup sollicitent le statut de recours collectif, ont été déposées contre Google ces derniers mois, y compris une affaire alléguant que Google facture des prix plus élevés en restreignant la concurrence sur le marché des applications mobiles Android.

«Je pense qu’ils devraient s’inquiéter», a déclaré Hovenkamp, ​​qui s’attend à ce que les cas puissent prendre plusieurs années pour être résolus s’ils ne sont pas réglés. «Ce sont des cas difficiles – chacun d’entre eux. Ils ne sont ni ouverts ni fermés. Ils vont fonctionner comme le cas de Microsoft fait il y a 20 ans. Dans ce cas, le gouvernement a gagné certains points et en a perdu d’autres. Cela pourrait certainement arriver ici.

Les responsables de Google et Facebook n’ont fait aucun commentaire immédiat sur l’histoire. Ils ont nié à plusieurs reprises avoir fait du tort aux consommateurs dans le passé, soulignant que la grande majorité des services qu’ils offrent sont gratuits.

blank

Les sociétés Carrefour France et Carrefour Banque ont été sanctionnées par la CNIL suite aux plaintes des clients et des utilisateurs potentiels. Les deux sociétés membres du groupe CARREFOUR ont donc fait objet d’un contrôle entre mai et juillet 2019. Plusieurs infractions ont été relevées par rapport à la gestion des données des utilisateurs. Les deux entreprises ont donc été sanctionnées de 2 250 000 euros pour Carrefour France et 800 000 euros pour Carrefour Banque. Face à ses sanctions, les deux sociétés se sont rapidement conformées aux dispositions légales.

Lire la suite

blank

Twitter a annoncé mardi le lancement mondial de «Fleets», la fonction de tweet éphémère qu’elle a annoncée pour la première fois plus tôt cette année et testée sur divers marchés du monde entier. Lire la suite

blank

Alors que le mois d’avril a vu une forte baisse des dépenses publicitaires, les réservations effectuées par les agences de médias auraient baissé de 42%, l’espace de marketing d’affiliation semble tenir bon.

Lire la suite

blank

La transformation numérique est de plus en plus présente au sein des TPE et des PME. Elle est toutefois appréhendée de manière différente en fonction des types d’entreprises. C’est dans ce contexte qu’une étude a été réalisée par les cabinets de conseil BCG (Boston Consulting Group) et EY pour identifier le comportement des petites entreprises face à la transformation numérique.

Lire la suite

blank

La sentence est tombée ! H&M devra payer une amende de 35,2 millions d’euros pour le préjudice porté à la vie privée de ses employés. L’entreprise suédoise a en effet illégalement stocké pendant près de 5 années des données personnelles sur ses employés. Cette amende leur a été infligée par l’autorité de la protection des données d’Allemagne, l’équivalent de la CNIL en France.

Lire la suite

blank

L’application et aussi réseau social Tiktok, originaire du groupe chinois ByteDance, est au cœur des débats. Son expansion est contrariée par des enjeux géopolitiques. Ayant des bureaux aussi bien aux USA qu’en Inde et en Europe, elle reste une entreprise chinoise. Accusée de collecter en secret certaines données des utilisateurs, elle est aussi suivie de près par des organismes respectives de chaque pays destinés à la protection des données mais elle est aussi menacée d’être interdit du territoire des USA. Lire la suite

L’accord sur le transfert de données personnelles entre l’UE et les États-Unis annulé par la justice européenne

L’accord concernant le transfert des données personnelles également appelé Privacy Shield ou bouclier de protection de données a été annulée ce 16 juillet par la Cour de Justice européenne. Ce dispositif était utilisé par la majorité des entreprises pour le traitement des données personnelles des utilisateurs européens.

Lire la suite

blank

Chrome 84 est enfin lancé et pourra être utilisé après une mise à jour des versions antérieures. Toutefois, il ne s’agit pas d’une version si différente. Les changements ne concernent que des outils de programmation et des ajouts de nouvelles interfaces. Il s’agit de l’interface Web OTP, de l’API de verrouillage et autres. Par ailleurs, désormais, avec cette version les pop-up de notifications de certains sites pourront être bloqués comme sur Firefox. Lire la suite

blank

La publication du 24ème édition de l’Observatoire de l’e-pub par l’UDECAM (Union Des Entreprises de Conseil et Achat Média) et le SRI (Syndicat des Régies Internet) pour le 1er semestre de l’année 2020 a été faite par le cabinet Olivier Wyman, depuis le mardi 7 juillet dernier. Cette édition, qui intervient dans un contexte de crise sanitaire avec la pandémie du Covid-19, ne déroge pas pour autant à la règle. Elle donne des informations fiables sur les tendances et l’évolution du secteur de la publicité digitale. Voici les principaux enseignements à tirer de l’Observatoire de l’e-pub 2020.

Lire la suite

blank

De nombreuses rumeurs circulent sur le blocage de Google Analytics par le navigateur Safari suite à des mises jour. Cependant au vu des dernières informations, l’outil Google Analytics ne devrait pas être bloqué par le navigateur Safari. Toutefois, il faut savoir que ses capacités seront tout de même limitées. Lire la suite

blank

Ayant vu le jour en 2017, Bodyguard est une application pensée et conçue pour apporter une certaine protection aux utilisateurs sur diverses plateformes. Elle a pour rôle de freiner les commentaires jugés haineux. Cette application est aujourd’hui recommandée par plusieurs députés bien que son fondateur affirme ne pas avoir contacté de politique pour en faire l’apologie.

Lire la suite

blank

Dans la mise à jour de ses directives du 4 mai 2020, le Comité Européen de la Protection des Données (CEPD) revient sur les règles du « cookie wall » et la question du défilement. Par ces clarifications, le CEPD ambitionne de recarder davantage l’interprétation de la loi, d’autant plus que certains acteurs de la toile semblent encore mal la comprendre. Lire la suite

blank

Deux ans seulement après la mise en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données, la Commission Européenne rend public un premier rapport d’évaluation. Ce dernier montre que les principaux objectifs de cet outil de protection ont été atteints. Lire la suite

blank

Dans le monde des paris sportifs en ligne, 1xbet fait figure de référence. Partenaire officiel d’un des plus grands clubs du monde, FC Barcelona et de la Série A, 1xbet se présente comme le leader des bookmakers. Son programme d’affiliation se présente aussi comme l’un des meilleurs au monde. L’innovation, c’est que le bookmaker, à travers son site 1xbetaffiliates.net, veut dorénavant récompenser chaque semaine ses partenaires de leurs commissions générées.

Lire la suite

blank

M6 représente une grande part de marché dans le secteur de la communication. Afin de diversifier son portefeuille, le groupe veut prendre le contrôle du spécialiste allemand GSG. Cet article parlera essentiellement de cette négociation.

Lire la suite

blank

Les cookies de tracking sont fournis lors des publicités par des serveurs. Google souhaite bientôt créer un espace virtuel dans le but d’y mettre un terme. Dans cet espace, Google compte condenser les informations nécessaires à la personnalisation de ses bandeaux. Par cette mise au point technologique, Google désire se débarrasser des cookies de tracking publicitaires qui devraient être obsolètes sur Chrome d’ici 2022. Cet article vous apporte plus d’explications à ce sujet.

Lire la suite

blank

Il est désormais plus facile d’accéder au programme de protection des données personnelles, puisque les différentes étapes aboutissant à son activation ont été simplifiées. Le processus mis en place a intégré l’iPhone comme la clé de sécurité pour le déverrouillage d’un compte Google. Cet article présente les raisons et les buts d’une telle simplification.

Lire la suite

blank

Chez Criteo, l’heure n’est pas à la rigolade. En effet, le 14 janvier passé, le géant Google a fait une annonce officielle sur son intention de supprimer de son navigateur Chrome, les « third-party cookies ». Cette annonce qui concerne deux tiers des internautes, ne fait pas véritablement les affaires de Criteo qui est spécialisé dans le reciblage publicitaire sur internet. La société française a d’ailleurs vu son action en bourse baisser considérablement, atteignant 15,9 us$ après l’annonce de Google. Lire la suite

blank

Enfin, ce qu’espéraient voir les ténors du marketing et de la publicité est connu de tous ! Il s’agit bien entendu des prescriptions de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) concernant le respect du recueil sur l’autorisation des utilisateurs à l’égard des traceurs. Déjà disponible, il est alors possible de prendre connaissance de son contenu. La mise en vigueur des nouvelles par rapport aux cookies est prévue pour cet automne.

Lire la suite

blank

Dans un monde où les marques cherchent sans cesse à augmenter leur visibilité, le business de l’influence connaît une nette croissance depuis quelques années. C’est donc à juste titre que le réseau social Instagram lance sa propre plateforme pour mettre en relation les marques et les influenceurs. De quoi s’agit-il concrètement ? Découvrez dans cet article, le fonctionnement de cette fameuse plateforme et son impact dans le milieu.

Lire la suite

blank

L’année 2020 sera l’année de l’affiliation, de l’innovation et de l’exploration pour les marketeurs, selon l’étude de Rakuten Marketing publiée en 2019. Portant sur un panel de 600 marketeurs répartis entre la France, l’Allemagne, et le Royaume-Uni, durant l’année 2019, cette étude indique les tendances à venir pour les professionnels du métier. Lire la suite

blank

Il est inutile de convaincre aujourd’hui les stratèges marketing et les tacticiens du marketing opérationnel de l’importance du marketing d’influence. Ils le savent. Les influenceurs ont pris tellement d’importance, en tant de prescripteurs et vecteur de messages, qu’on commence à parler d’individu média. Un macro influenceur peut rivaliser aujourd’hui en termes d’efficience avec les médias traditionnels. Lire la suite

blank

L’emailing est parfois taxé de vieux support face aux innovations qui apparaissent chaque année. Pourtant, toujours dans la course, il faut savoir que l’email est plébiscité à 83 % par les consommateurs en tant que moyen de communication idéal pour entrer en contact avec des marques. Lire la suite

blank

Bolt-influence est une agence récemment créée. Son site n’est même pas encore terminé (vous y trouveriez des ipsum sur certaines pages.). Pas de déductions hâtives ! Il ne s’agit pas d’un nouvel acteur du secteur du marketing d’influence. Son fondateur en est un expert habitué aux vidéos des influenceurs.

Le nouveau-né est à décrire comme étant une suite dans les idées, matérialisée sous le joli nom de Bolt-influence : Joseph Nguyen a imaginé un concept innovant pour l’utilisation de la vidéo influenceur au profit des marques. Il s’agit du format In-vidéo. Lire la suite