Chrome 84 est enfin lancé et pourra être utilisé après une mise à jour des versions antérieures. Toutefois, il ne s’agit pas d’une version si différente. Les changements ne concernent que des outils de programmation et des ajouts de nouvelles interfaces. Il s’agit de l’interface Web OTP, de l’API de verrouillage et autres. Par ailleurs, désormais, avec cette version les pop-up de notifications de certains sites pourront être bloqués comme sur Firefox.

UNE NOUVELLE INTERFACE DE DÉTECTION DES SMS ENTRANTS

Il s’agit de l’API Web OTP, une interface utilisée par les navigateurs mobiles pour identifier les SMS entrants avec des codes OTP. L’API Web OTP de Chrome 84 permet d’identifier les nouveaux SMS entrants. Elle vous permet également de transférer un mot de passe à usage unique dans une page Web. L’objectif de cette interface est de standardiser les différents codes SMS OTP et de protéger l’internaute contre les attaques au moyen de liens de vérifications inclus dans les e-mails de pishing.

En plus, cette version de Chrome intègre une interface d’animations Web. Elle permettra aux développeurs JavaScript de mieux travailler sur la programmation des animations d’un navigateur Web.

L’INTERFACE DE VERROUILLAGE DU RÉVEIL DE L’ÉCRAN

C’est l’API Screen Wake Lock qui permet de maintenir l’écran en marche lorsque Chrome fonctionne. C’est une nouvelle fonctionnalité utilisée à titre d’essai. Pour s’en servir, une autorisation est envoyée par les sites Web à l’utilisateur. Cette interface sera utile pour les plateformes de jeu où l’utilisateur n’est pas amené à toucher l’écran chaque fois. Les plateformes de cuisine ou d’e-learning qui déroulent des enseignements en plusieurs étapes peuvent aussi s’en servir.

L’INTERFACE DE DÉTECTION D’UTILISATEUR INACTIF

L’API de détection d’inactivité est une fonctionnalité test conçu pour les développeurs et les propriétaires de site Web. En effet, il leur permet de savoir si un utilisateur est actif ou non. L’inactivité se traduit par la non-utilisation du clavier, de la souris ou de l’écran pour les mobiles phones. Lorsque votre écran est verrouillé ou lorsque l’économiseur d’écran est actif, chrome signale également que vous êtes inactif. Cette interface serait également utilisée par certains sites pour économiser la batterie des utilisateurs. Ces sites au moyen de cette API bloquent les opérations qui ont tendance à épuiser le processeur d’un appareil.

L’INTERFACE DE CLASSEMENT DES CONTENUS

Cette API expérimentale permet d’indexer les contenus des pages ou des applications Web. In fine, cela permettra d’avoir une liste de ressources en cache à partir de chrome. L’idée est de permettre aux développeurs d’accéder à leurs sites Web, même en cas d’interruption de la connexion. C’est une innovation qui améliore l’expérience de visualisation out Line. Avec l’API d’indexation, les développeurs pourront mettre en cache avec précision les différents contenus qu’ils désirent revoir.

CHROME 84 : LA FIN DES SPAMS DE NOTIFICATIONS

Le nouveau Chrome permet désormais d’être à l’abri des spams. En effet, il cache par défaut les fenêtres intrusives qui apparaissent sur les sites réputés dans le spam. Ces pop-up seront dissimulés dans la barre d’URL de Chrome. De même, les sites qui utilisent des protocoles de chiffrement TLS 1.0 et TLS 1.1 sont désormais bloqués dans le chrome 84. Par ailleurs, la majorité des sites internet ont déjà mis à jour ce chiffrement. Seuls les anciens sites ne l’ont pas fait et seront donc bloqués.

Chrome 84 signe aussi la fin des téléchargements de fichiers via HTTP. Désormais avec chrome 84, les téléchargements des fichiers hébergés sur URL HTTP sur des sites HTTPS seront bloqués. Dans la réalité, lorsque vous téléchargez les fichiers HTTP vous avez l’impression qu’il s’agit du HTTPS. Ces blocages ne concerneront que quelques fichiers au début. Plus tard, tous les fichiers dangereux seront pris en compte par cette interdiction. La liste de fichiers indésirables sera mise à jour à chaque sortie d’une nouvelle version de chrome.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *