La transformation numérique est de plus en plus présente au sein des TPE et des PME. Elle est toutefois appréhendée de manière différente en fonction des types d’entreprises. C’est dans ce contexte qu’une étude a été réalisée par les cabinets de conseil BCG (Boston Consulting Group) et EY pour identifier le comportement des petites entreprises face à la transformation numérique.

À PROPOS DE L’ÉTUDE

L’étude a été réalisée durant 4 mois, de décembre 2019 au mois de mars 2020. Il a pour objectif d’analyser les attentes et les besoins d’accompagnement des petites entreprises face au numérique. Il s’agit également d’étudier les obstacles auxquels elles font face dans leur marche vers la transformation numérique. L’étude a fait ressortir 5 profils de dirigeants de petites entreprises qui font face au numérique : prudent, demandeur, réceptif, opportuniste et statique.

Cette hiérarchie des dirigeants d’entreprises a été faite sur la base de critères précis : perspectives de développement et aisance face au numérique.

PROFIL DES PRUDENTS

Les dirigeants « prudents » des petites entreprises n’ont presque aucune perspective de développement ni aucune aisance avec le numérique. 59 % de ces gestionnaires considèrent que la transformation numérique ne leur apporte pas un réel intérêt et sont plus motivés à faire du profit.

79 % d’entre eux disposent d’un smartphone, 37 % possèdent un logiciel de gestion, 21 % ont une présence sur les réseaux sociaux et 15 % disposent d’un site web institutionnel. Par ailleurs, près de la moitié de ces dirigeants a conscience de l’importance du numérique en tant que levier de communication. Ils sont freinés par les facteurs suivants : le manque de compétences, le manque de temps et le manque de connaissances.

De plus, 27 % d’entre eux ont suivi une formation pendant les 12 derniers mois, mais aucun n’a effectué une formation spécifiquement numérique. En ce qui concerne l’accompagnement pour s’engager dans le numérique :

  • 55 % préfèrent ne pas être accompagnés,
  • 33 % préfèrent les formations en ligne,
  • 29 % souhaitent suivre une formation focalisée sur leurs secteurs d’activité.

Ce segment a une taille d’environ 390 000 entreprises.

PROFIL DES DEMANDEURS

Les dirigeants « demandeurs » des petites entreprises ne sont pas à l’aise avec la transformation numérique, bien qu’ils aient beaucoup de projets. Pour 71 % d’entre eux, la transformation numérique constitue un véritable bénéfice pour leur entreprise. En termes d’utilisation d’outils numériques et sophistiqués, on retient les analyses suivantes :

  • 44 % ont un site web institutionnel,
  • 51 % sont présents sur les réseaux sociaux,
  • 8 % disposent d’un site marchand,
  • 6 % font leurs ventes sur les market places.

Par ailleurs, 66 % de ces administrateurs sont conscients de l’importance du numérique dans la communication avec les clients, mais aussi avec les salariés. Le manque de connaissance, de temps et des soucis pour trouver le bon interlocuteur sont les facteurs qui freinent ces entreprises pour s’engager dans le numérique.

En outre, 41 % ont suivi une formation sur les 12 derniers mois et 2 % ont effectué une formation numérique. Pour ce qui concerne l’accompagnement à la transformation numérique, 36 % préfèrent une formation relative à leur secteur d’activité, 35 % préfèrent se former à des outils numériques spécifiques. Enfin, 29 % des dirigeants demandeurs souhaitent avoir un accès facile aux financements. Ce segment a une taille d’environ 705 000 entreprises.

PROFIL DES DIRIGEANTS RÉCEPTIFS

Les dirigeants réceptifs sont à l’aise avec le numérique et 80 % estiment que la transformation numérique est un réel bénéfice pour leur entreprise. On note qu’une proportion importante de cette catégorie dispose des outils numériques sophistiqués :

  • près de la moitié dispose d’un logiciel de gestion (47 %),
  • 55 % sont présents sur les réseaux sociaux,
  • 18 % ont un site marchand,
  • 25 % utilisent des plateformes en ligne d’échange de documents,
  • 20 % font l’achat de mots-clés pour un meilleur référencement,
  • 11 % font de la vente en ligne sur une place de marché.

Les facteurs qui les freinent pour s’engager dans le numérique sont le financement, le manque de compétences et la recherche d’un bon interlocuteur. Toutefois, 53 % d’entre eux ont suivi une formation dans les 12 derniers mois et seuls 4 % ont effectué une formation spécifique numérique. Pour l’accompagnement numérique, 40 % préfèrent l’accès au financement et la mise en contact avec des prestataires de confiance. Ce segment a une taille d’environ 650 000 entreprises.

PROFIL DES DIRIGEANTS STATISTIQUES

Ces types de dirigeants sont très à l’aise avec le numérique et 68 % d’entre eux ont conscience de l’importance du numérique pour leur entreprise. Ainsi :

  • 78 % utilisent un smartphone,
  • 32 % sont présents sur les réseaux sociaux,
  • 17 % utilisent des plateformes en ligne d’échange de documents,
  • 48 % considèrent que les outils numériques permettent de gagner du temps.

Les facteurs qui les freinent pour s’engager dans le numérique sont le manque de compétences, de temps et de connaissances. 36 % se sont formés dans les 12 derniers mois et seul 1 % a suivi une formation aux outils numériques.

En termes d’accompagnement, 40 % des statiques ne souhaitent pas être aidés, 33 % préfèrent des formations au numérique relatives à leurs secteurs d’activité. Ce segment a une taille d’environ 745 000 entreprises.

PROFIL DES OPPORTUNISTES

Les dirigeants « opportunistes » sont autonomes avec le numérique et ne sont confrontés à aucun frein. Ils sont passionnés par le numérique qu’ils considèrent comme un grand bénéfice pour leur entreprise. En effet, 79 % affirment être motivés par l’innovation et le numérique et 67 % ont conscience de l’importance de celui-ci pour leur entreprise. Ce segment a une taille de 80 000 entreprises.

 

Pour toutes ces entreprises, le passage vers le numérique est crucial. Dans le cadre des entreprises disposant de site internet, il est possible de faire de la publicité pour leurs marques. C’est là que se trouve alors le rôle des agences de marketing digital.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *