Reworld Media a annoncé avoir trouvé un accord avec 4B Media, l’actuel propriétaire de la marque Psychologies. Les deux parties ont signé un accord d’achat portant sur l’intégralité des actifs du groupe, média et hors-média.

Cela englobe notamment le magazine mensuel avec ses hors-séries, les sites Internet, les contenus et produits sur les réseaux sociaux, ainsi que tous les services produits par la marque.

Cette acquisition massive permettrait à Reworld Media de renforcer sa position dans le milieu de la presse féminine. Avec 1,4 million de visiteurs uniques chaque mois, 1,8 million d’abonnés sur les différents réseaux sociaux et 1,4 million de lecteurs de l’édition papier, la marque Psychologies est devenue le leader incontesté de sa thématique.

Reworld Media est déjà détenteur d’un grand nombre de marques références dans le secteur “Santé, bien-être et développement personnel”. Peuvent être citées entre autres Marie France, Pleine Vie, Vital, Top Santé, Biba, Belle&Positive.com ou encore Therhappy.com.

L’impact de la crise sanitaire sur la presse régionale et gratuite

Bien que la presse gratuite connaisse déjà une longue décroissance depuis plusieurs années, comme en témoigne la disparition de Métro en 2015, la pandémie a clairement accéléré le processus.

Le renforcement du télétravail lié à la baisse de la fréquentation des transports en commun en sont les principaux facteurs. À cela se rajoute la baisse des dépenses publicitaires des entreprises, publicités qui constituent l’essentiel des revenus de cette presse.

Le résultat est sans appel : la presse gratuite d’information a vu sa diffusion baisser de 54,3% entre 2019 et 2020 d’après l’ACPM (Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias). Le journal 20 Minutes a vu son chiffre d’affaires diminuer de 38% cette même année et doit miser sur de nouvelles stratégies de diffusion pour perdurer. S’il reste le dernier journal gratuit distribué en format papier, le numérique prend une part de plus en plus grande, à tel point que sa diffusion est passée de 7 à 3 jours par semaine.

Des enjeux qui touchent également la presse régionale. Cette dernière a, elle aussi, vu une nette diminution de ses abonnements ces deux dernières années, et doit en conséquence renforcer sa présence numérique, secteur où elle semble avoir pris un certain retard. Seuls 10% du contenu de la presse régionale est consulté numériquement, là où ce chiffre atteint 57,3% pour la presse nationale. Afin d’élargir leurs offres, différentes initiatives sont nées entre les principaux acteurs de la presse régionale.

La société Territoires TV est née de la fusion entre 5 éditeurs répartis sur tout le territoire français : Le Télégramme, La Voix du Nord, Sud-Ouest, La Nouvelle République du Centre-Ouest et Ebra. L’objectif de cette union : fidéliser leurs audimats et élargir leurs cœurs de cible avant qu’il ne soit trop tard.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.