M6 représente une grande part de marché dans le secteur de la communication. Afin de diversifier son portefeuille, le groupe veut prendre le contrôle du spécialiste allemand GSG. Cet article parlera essentiellement de cette négociation.

Le Groupe M6, un acteur non négligeable du secteur de la communication

M6 est un grand groupe de radio et de télévision. En France, dans le milieu de la communication, il est détenteur de 9,5 % des parts de marché. Il jouit d’une position plus que confortable dans ce secteur. En effet, il possède 19,7 % de part de marché, avec des chaînes gratuites et thématiques. Par ailleurs, sa part de marché pour la radio s’élève à 18,7 % avec les trois stations RTL.

Lorsque le marché publicitaire a baissé, il a su réagir assez vite. Il s’est mis à strictement contrôler le coût des programmes. Il se diversifie assez, et procède à distance à la vente de produits et de droits audiovisuels. Cela constitue d’ailleurs plus de 1/3 de son chiffre d’affaires. Son taux de distribution est plus qu’élevé. En décidant d’abandonner mon AlbumPhoto et les Girondins de Bordeaux, il s’est assuré une structure financière robuste.

Il ne possède, toutefois, pas une visibilité certaine sur le marché publicitaire. Avec l’arrivée de la SVOD, de la TV connectée, de nouveaux acteurs, le groupe M6 a des soucis à se faire. On ne le voit pas du tout à l’international. Le chiffre d’affaires aux revenus publicitaires est assez délicat, particulièrement ceux du trimestre dernier. Ce qui correspond à 1/3 des revenus annuels. L’État français régulant à 49 % la part totale que peut posséder un seul actionnaire, ses 48,8 % dans RTL ne lui servent à rien.

Les négociations entreprises par M6

Afin de favoriser un rapprochement avec la filiale iGraal de GSG, expert du cashback, le groupe M6 est entré en pourparlers avec cet acteur du marketing digital. Il veut acquérir des actions pour un montant de 35 millions d’euros, mais aussi faire un échange. Ce qui, sauf ajustements de trésorerie, emmènerait une valeur de 123,5 millions à iGraal. Le groupe serait, avec 38 %, l’actionnaire majoritaire. Il se pourrait que cette opération soit effective dès le premier trimestre 2020.

Pour diversifier son portefeuille d’actions, M6 avait acheté des parts d’iGraal en 2016. Grâce à son acquisition en 2015 de Radins.com, la référence du couponing en ligne en France, il aide au renforcement d’iGraal. Celui-ci s’est donc énormément développé sur le marché français. Le groupe a rappelé qu’il est le chef sur le marché du cashback en ligne. Tout ceci, grâce à ses partenaires en e-commerce, à son expertise dans le digital et de sa technologie de pointe.

Global Saving Group, quant à lui, est incontournable en matière de marketing digital, et leader du couponing en ligne en Europe. Il a été créé en 2012 en Allemagne. Il est opérationnel dans plus de vingt pays. Il dispose de filiales en France, en Espagne, aux Pays-Bas, aux États-Unis, au Brésil, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Malaisie. Il s’est associé avec les grandes marques de chez eux comme DailyMail, Focus, CNN… Ils les suivent pour réduire en valeur monétaire leurs audiences digitales.

Le Groupe M6 considère que la proximité entre iGraal et GSG serait la chance pour constituer un groupe international performant sur le marché.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *