Le quotidien d’un professionnel du marketing n’est pas de tout repos. En plus d’élaborer sa stratégie globale et de penser sur le long terme, il doit aussi s’occuper de tout un tas de tâches secondaires, mais nécessaires à l’atteinte de ses objectifs. Chronophages, répétitives et fastidieuses, ces dernières peuvent vite devenir un véritable frein à un fonctionnement optimal. Pour y remédier, de plus en plus de marketeurs ont recours au marketing automation. Mais en quoi consiste réellement cette solution ?

Le marketing automation : qu’est-ce que c’est ?

Pour faire simple, le marketing automation est une technique permettant d’optimiser notamment sa relation avec les clients. Elle utilise des applications dédiées pour gérer de manière automatique certaines tâches comme l’envoi de courriel personnalisé, le lead scoring, la fidélisation des prospects, etc. Il s’agit donc d’automatiser des campagnes marketing en respectant des critères définis à l’avance et en ciblant une clientèle bien précise. Le processus se base sur l’analyse du comportement de cette dernière. Cela peut par exemple consister à l’envoi d’un email de bienvenue et du guide d’une plateforme dès qu’un internaute s’inscrit dessus. En fonction des entrées dans les barres de recherches et des pages visitées, il peut aussi recevoir des propositions de services.

Comment ça fonctionne ?

Avant tout, le marketeur utilise son logiciel pour créer un workflow, c’est-à-dire un scénario qui se déclenchera automatiquement dès qu’une condition prédéfinie est remplie. Le workflow peut être linéaire, mais il peut aussi se dérouler selon ce que l’on appelle des connecteurs d’implication. Ces derniers sont établis par le marketeur qui essaie d’anticiper les actions de l’internaute naviguant sur le site de son entreprise. Quoi qu’il en soit, tous les scénarios se basent sur deux schémas : le client répond à la condition établie, ou il n’y répond pas.

Une fois la condition respectée et le workflow déclenché, c’est une série d’actions qui s’enclenche, avec pour finalité de rendre l’expérience la plus utile et la plus agréable possible au consommateur, afin de le fidéliser. Cela passe notamment par :
– L’envoi de contenu adapté aux besoins : Il peut s’agir de messages publicitaires ou d’offres promotionnelles par exemple ;
– Des liens avec des profils de réseaux sociaux : La mise en relation du client avec des personnes ressources ou des personnalités influentes dans le domaine en question ;
– Le lead nurturing : La fourniture régulière aux prospects d’informations de qualité pour lui donner envie de joindre l’entreprise et pour le fidéliser ;
– Le profilage progressif : Il s’agit d’une forme plus poussée d’évaluation comportementale. Ici, l’internaute est tracé même hors du site web de votre entreprise, et des informations lui sont demandées de manière ponctuelle.

D’autres termes tels que le trigger marketing, l’auto-répondeur ou encore les courriels automatisés sont eux aussi relatifs au marketing automation.

Bien utilisé, le marketing automation peut non seulement permettre d’importants gains de temps, mais aussi offrir de très bons résultats en matière de prospection et de ciblage de la clientèle. Précisons cependant que cette technique ne doit pas être confondue avec l’email marketing qui lui, est uniquement un système d’annonces ou de fournitures de contenu aux newsletters. Ce dernier sera plus orienté vers l’acquisition de nouveaux prospects tandis que le marketing automation aura plutôt tendance à fidéliser.