Récemment accepté sur le territoire français, le cashback est un concept gratuit et simple qui fait cumuler de l’argent le long de l’année par le biais des divers achats effectués. Traduit en français comme retour d’argent, le cashback commence à se développer et occuper une place importante dans le monde de l’e-commerce. En effet, les achats en ligne sont les premiers touchés par ce principe qui a le vent en poupe.

Si l’on définit le cashback, on peut dire que c’est un genre de remboursement de la partie des achats effectués par une personne. Le principe reste simple, car si le consommateur fait un achat via un site cashback, il recevra une commission à cumuler et à prélever une fois la cagnotte pleine.

LE CASHBACK, POUR QUI ?

Offrant des promotions et des réductions importantes, les sites cashback sont destinés pour tous les internautes effectuant des achats en ligne. Par conséquent, le cashback s’adresse aux utilisateurs des sites de vente en ligne et aux acteurs de l’e-commerce. Étant donné que le fonctionnement de ces sites dépend entièrement du nombre de membres actifs, il suffit de s’y inscrire pour jouir des gains.

Pour les achats physiques, ce sont les entreprises de grandes distributions comme les supermarchés qui proposent des cartes de fidélité. Ces dernières servent souvent à comptabiliser des points pour chaque achat dans un rayon ou une marque en particulier.

En revanche, les utilisateurs de sites cashback, pour bénéficier du remboursement, doivent suivre une procédure bien précise. D’abord, il faut s’inscrire sur le site puis faire un achat. Ensuite, c’est le logiciel du site qui détecte et enregistre la transaction. Seule la boutique partenaire du site ayant reçu le paiement peut valider le cashback d’un acheteur en ligne. Quant au paiement, vous n’aurez qu’à cumuler 10 euros de gains et vous pouvez demander un transfert sur votre compte. D’après le décret du 24 décembre 2018, le montant d’achat minimum pour profiter d’un cashback est de 1 euro et la somme à verser aux clients ne doit pas dépasser 60 euros.

ACTEURS DU SECTEUR COMMERCIAL

Bon nombre de personnes ne savent pas que la méthode cashback existait depuis des années dans les pays du monde. Grâce à une transposition de la directive européenne, le concept peut s’appliquer en France. En général, il permet de faire un retrait d’argent quand on réalise une transaction avec notre carte bancaire auprès d’un commerçant.

D’autre part, les plateformes de Cashback se servent de nombreuses méthodes pour augmenter l’économie des utilisateurs. Pour ce faire, les sites intègrent des codes promo ou des bons plans sur leurs systèmes afin d’accroître les réductions et inciter la décision d’achat des consommateurs. Pourtant, dès qu’ils font un achat, les consommateurs cumulent leurs cagnottes. La technique de parrainage figure aussi dans la liste des avantages, car l’utilisateur a la capacité d’augmenter son bonus.

Initialement, le cashback est une technique marketing. C’est un outil de visibilité pour les e-commerçants. Il s’agit d’un levier pour attirer les consommateurs à utiliser votre service ou acheter vos produits. De fait, il vous permet de faire de l’acquisition, augmenter le panier moyen mais aussi fidéliser votre clientèle pour pérenniser votre commerce.