Le cashback permet à de nombreux marques de booster les ventes et donc le chiffre d’affaires. Cette technique en affiliation est de plus en plus adoptée. Elle permet aux entreprises de gagner en visibilité, améliorer leur taux de conversion et de fidéliser sa clientèle.

Outre le succès grandissant de ce levier, voici une liste des erreurs à ne pas commettre afin d’optimiser au maximum la mise en place du cashback pour votre marque.

PARTENARIAT SUSPECT

Depuis l’apparition du cashback en ligne, un grand nombre de plateformes ont surgi sur la toile. Le concept paraît vraiment porteur et de nombreux sites en profitent pour faire attirer les internautes grâce aux retours d’argent qu’ils pourraient bénéficier. Les plus connus sont Igraal, Poulpeo, Shoop, Capital Koala et EBuy Club. Mais il existe aussi des plateformes frauduleux à éviter à tout prix !

Le choix de la plateforme peut impacter votre image de marque. En effet, les visiteurs peuvent juger qu’une plateforme est trop ancienne, que son service est douteux ou qu’elle présente des avis négatifs. De ce fait, ils peuvent l’assimiler à votre marque car vous êtes en partenariat. Dans ce cas, cela nuit à votre image de marque.

DES CONDITIONS D’UTILISATION FLOU

Avec toutes les arnaques qui existent sur la toile, il est indispensable de rassurer votre clientèle face à la pratique du cashback. En effet, le client peux être réticent s’il n’en a jamais eu affaire auparavant.

Le moyen le plus simple pour les tranquilliser est de jouer la carte de la transparence. Un client informé sera mené à choisir d’utiliser le cashback ou pas. Connaître les conditions d’utilisations de la plateforme, les délais de retour d’argent, etc…. Dans le cas où un e-commerçant désire mettre en place le programme de cashback, il a tout intérêt à se tourner vers des systèmes de rétrocession simple à installer.