Le marketing d’influence est une tendance en pleine évolution. Difficile aujourd’hui de ne pas tomber sur un article parlant des influenceurs et de leur grande audience auprès du public. Ils sont devenus au fil des années, les porte-paroles des marques ou de leurs blogs sur les réseaux sociaux. Mais comment devient-on influenceur concrètement ?

Qu’est-ce qu’un influenceur ?

En réalité, le marketing de l’influence a toujours existé dans les pratiques de la communication de masse. Qu’il s’agisse de la vente de biens ou de services, le consommateur a toujours été orienté dans ses choix, et ce, de manière suggestive. L’exemple le plus connu est né au cours des années 1920 : Santa Claus, aussi connu comme Père Noël, est un personnage introduit dans les campagnes promotionnelles de Coca-Cola.

Mais ce phénomène a désormais pris une nouvelle ampleur, beaucoup plus affiné et profilé, avec l’avènement du numérique, et plus précisément des réseaux sociaux. L’influenceur fait donc partie de ces nouveaux métiers dont le terrain de prédilection est Facebook, Youtube, Twitter et surtout Instagram.

La mission de ces hommes et femmes ? Créer, nourrir et accroître une communauté en ligne, la mieux ciblée et la plus conséquente possible, auprès de laquelle ils diffusent des contenus optimisés (photos, vidéos, messages) afin de la fidéliser. Un jeu d’influence qui a pour avantage d’attirer des annonceurs, et de faire de ces personnes de véritables stars de l’Internet.

Comment devient-on un influenceur ?

Il n’existe pas de formation spécifique à suivre pour être influenceur. Votre profil importe peu : étudiant, garagiste, coiffeuse, comédien, boulanger, ou retraité ! Toutefois, l’ampleur prise par l’activité fait fleurir actuellement certains parcours dédiés à la profession d’influenceur dans plusieurs écoles de communication.

Tout d’abord, il faut avoir envie de devenir une référence sur un sujet précis et de renseigner une communauté constituée, sur les différentes nouveautés qui concernent ce domaine. Car nombreux sont devenus influenceurs à force de travail et de sérieuses recherches. Ensuite, apprendre à tenir un blog, l’animer sans arrêt en postant des contenus intéressants. L’influenceur s’exprime régulièrement sur tout ce qui a rapport à son sujet. Mais il ne parle pas pour ne rien dire ! À partir de là, il faut s’assurer de bien faire les choses, avec un objectif sain et atteignable. La passion aidant, cela pourra devenir à terme votre sujet d’expertise.

Les qualités d’un influenceur

L’opportunisme joue aussi pour beaucoup dans ce nouveau métier. Le travail d’un influenceur se rapproche de celui d’un Community manager. En ce sens qu’il doit établir une stratégie de communication efficace sur les réseaux sociaux : savoir quoi poster, quand poster et quel public visé. Il se doit donc de saisir toutes les opportunités qui s’offre à lui, et d’avoir une parfaite maîtrise du fonctionnement des réseaux sociaux. Qui dit maîtrise, dit adaptabilité aux évolutions des plateformes.

Mieux, un influenceur doit absolument maîtriser son latin et avoir une crédibilité dans ses propos. Cela sous-entend une bonne connaissance de son domaine d’influence (high-tech, cuisine, beauté, climat, mode, etc.). Enfin, pour progresser dans ce secteur très fluctuant, il doit soigner son image et savoir la faire valoir. En effet, le succès de l’influenceur repose essentiellement sur la perception que les gens ont de lui, et le sentiment qu’il provoque chez eux : la confiance, l’admiration, le rire, le respect et pourquoi pas de l’agacement ? Le plus important est d’être célèbre et de faire réagir !