La publicité native et le display font partie des techniques les plus utilisées dans le marketing digital. Certes, ces deux concepts ont le même objectif, mais les stratégies qu’ils déploient pour convertir les internautes sont typiquement opposées. Cet article vous présente les différences entre le native ads et le display, découvrez les divergences de fond qui les opposent.

Publicité native et display, deux frères sœurs rivales

Le display est une technique de marketing digital mise en place par les experts du retargeting. Elle est basée sur une méthode de recyblage qui permet de suivre les internautes ayant visité votre site grâce à des cookies enregistrés sur leurs navigateurs. L’objectif est de ramener le « déserteur » sur votre site, pour essayer de le convertir en prospect, si possible en client ou en abonné. Ce qui fait la particularité de ce type de marketing est que l’internaute peut être suivi partout sur le web, et à n’importe quel moment. Il suffit juste qu’il soit identifié grâce aux cookies qu’il a capté sur votre page internet.

La publicité native ou native ads, quant à elle, est un concept de marketing développé spécialement pour contrer l’essoufflement du display jugé agressif. L’objectif est de proposer des publicités moins intrusives aux consommateurs, peu importe le type de contenu utilisé. En effet, suite aux nombreuses plaintes du public qui juge la publicité digitale traditionnelle abusive, les agences et les marques ont dû repenser leur stratégie d’approche. C’est pourquoi le native ads propose des messages publicitaires qui se fondent naturellement dans les contenus qui les véhiculent.

Quels sont leurs principaux points de divergences ?

Les formats utilisés pour la diffusion du message publicitaire

La stratégie du display est plus axée sur les formats publicitaires graphiques tels que les bannières publicitaires, les pop-up, les pop-under, les hover ads, les animations, et les vidéos. On rencontre aussi l’emailing dans le display, mais il est moins populaire que les autres formats.

Excluant toute forme de publicité agressive, la publicité native n’accepte pas les bannières publicitaires, les pop-under, les hover ads, les pop-up, ou l’emailing. Ici la vidéo est utilisée juste pour des témoignages ou de petites histoires (story telling), et non sous forme de publicités directes. En plus des vidéos, le native ads utilise les liens commerciaux, les recommandations (sous forme de vidéos aussi), les articles de fond, et les billets sponsorisés.

La méthode d’approche

La principale caractéristique de la publicité native est sa capacité d’adaptation à son support. L’accent est mis sur la qualité du contenu, ainsi que sur le message qu’il véhicule. Ainsi, le contenu proposé est riche et créatif, et le message publicitaire s’y fond tel un caméléon dans les bois.

Contrairement à la publicité native, le display privilégie les éléments visuels au détriment de la qualité du contenu. Le plus important est que l’internaute reçoive le message, même s’il n’en as pas envie. Son approche est moins subtile, plus directe.