Depuis quelques années, le monde de la publicité sur internet est chamboulé par la technique d’automatisation des diverses transactions pour l’acquisition d’espaces publicitaires, nommé publicité programmatique. Défini comme le nouvel eldorado pour les annonceurs, ce concept renferme désormais plusieurs milliards de dollars. Permettant d’accroître la stratégie d’une marque, cette solution existe sous différentes formes.

Qu’est-ce que l’univers de la publicité programmatique ?

Apparue vers la fin des années 1990, la publicité programmatique n’a cessé d’évoluer ces derniers temps et proposer de nouvelles perspectives. D’un point de vue technique, la publicité programmatique est l’ensemble des procédures d’achats automatisés destinés aux espaces publicitaires. Pour se faire, différents acteurs et leurs algorithmes entrent en jeu pour cibler et optimiser au mieux afin que la publicité apparaisse au public cible à l’instant opportun.

D’après les experts, cette forme de publicité représente déjà la moitié du budget de brand marketing.

Quelles sont les différentes formes de publicité programmatique ?

Actuellement, on peut distinguer trois formes de publicité programmatique, à savoir : la programmation directe, la programmation RTB et l’échange privé.

La programmation RTB, de quoi s’agit-il ?

En programmatique, la programmation RTB est sans doute le processus le plus connu. En effet, c’est le RTB qui reste la méthode la plus employée sur les différentes places de marché. Le RTB, ou Real Time Bidding, soit Enchères en Temps Réel, est un processus d’achat qui soumets aux acheteurs une impression en temps réel pour qu’ils puissent l’acheter. Identique au principe des salles de marché boursier, le RTB offre aux éditeurs un parfait contrôle sur l’enchère minimale et les annonceurs blacklistés. Profitant à l’éditeur comme à l’annonceur, le RTB a pour but de faire matcher l’internaute parfait pour une campagne donnée.

Les enchères privées

Comme son nom l’indique, les enchères se passent entre un groupe d’annonceurs que l’éditeur a pris la peine de sélectionner. Seul l’éditeur peut choisir les annonceurs qui pourront traiter des transactions avec lui. Pour l’éditeur, cette stratégie lui confère un degré de transparence important, tout en contrôlant les publicités à afficher sur les espaces. Quant aux annonceurs, ils jouissent de prix assez bas pour des espaces publicitaires premiums est généralement plus chers.

La programmation directe

Ayant vu le jour au début des années 2010, la programmation directe est également appelée publicité réservée ou premium. À l’inverse des affichages à vendre à l’impression par impression, comme c’est le cas pour le RTB, l’acquisition avec la programmation directe se fait en bloc, c’est-à-dire au CPM ou coût par mille. D’autre part, les éditeurs sont en relation directe avec les annonceurs, sans passer par des intermediaires tels que les SSP ou les DSP.

 

La programmatique offre une multitude d’opportunités aux acteurs de la publicité sur internet. Grâce aux datas et à leur exploitation, cette publicité est chaque fois plus ciblée et performante. La programmatique sous toutes ses formes a de beaux jours devant elle.